27 rue Charlot - 75003 Paris - M° Filles du Calv.
Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 19h,
samedi de 11h à 19h (dimanche sur RDV)

Téléphone : 01 42 72 00 49
E-mail : contact@andershus.fr
2 grands de la céramique suédoise:
Gunnar Nylund & Carl Harry Stålhane.


Gunnar Nylund (1904-1996)
Gunnar Nylund est né à Paris en 1904. Ses parents sont des artistes.
Son père, le sculpteur finlandais Felix Nylund l’incite à travailler la sculpture. Pourtant c’est l’architecture qui attire le jeune homme qui vient apprendre à Copenhague. Il rentre bientôt chez « Bing & Grøndahl » l’entreprise de céramique et porcelaine la plus florissante à l’époque.
En 1929, il rencontre la talentueuse céramiste Nathalie Krebs et crée avec elle l’atelier Saxbo au Danemark. Malgré leur succès, Nylund lâche le studio pour rentrer chez Rörstrand en Suède, comme directeur artistique. Il commence alors une ascension formidable. En 1932 il il expose à la « Galleri Moderne » à Stockholm et à partir de là devient une véritable icône en Suède, admiré pour les formes d’inspiration chinoise et japonaise qu’il donne à ses œuvres.

A la fin de sa carrière il crée des œuvres monumentales pour des bâtiments publics, comme le Théâtre de Malmö ou la cathédrale de Skara. Les œuvres de Gunnar Nylund sont aussi exposées à Stockholm au musée national, à Malmö, Göteborg, ainsi qu’à Copenhague, Helsinki, Oslo, Riga, Londres et Paris.

Carl-Harry Stålhane (1920-1990)
Carl Harry Stalhane est probablement un des artiste les plus célèbres dans la moitié du 20ème siècle, en Suède. Il est peintre et céramiste. C’est dans la céramique qu’il excelle et se fera connaître internationnellement.
Il passe sa jeunesse sur le lac Vänern Il s’inspire pour peindre de cette lumière si spéciale sur le lac.
En 1939, il lâche la peinture pour la céramique et devient l'élève de celui qui à l'époque est considéré comme le plus grand: Gunnar Nylund. En 1942 il suit l'enseignement du peintre Isaac Grünewald.
Il expose au musée National à Stockholm avec ses maîtres Nylund et Grünewald. Il vient à Paris juste après la guerre, époque florissante pour les artistes scandinaves à Paris. De retour en Suède il rentre chez Rörstrand, comme céramiste. Les années 50 sont celles de la rupture avec le style classique. Stålhane reprenant la tradition chinoise, utilise l'argile local pour les effets "terroir", et la glaçure pour les changements dans le style.
En 1973 il quitte Rörstrand pour créer son propre atelier. Il revient vers les influences chinoises et japonaises qui ont été et restent une force permanente dans ses oeuvres.


<< Retour