Du jeudi 18 mai au jeudi 1 juin 2017



PROGRAMME :
Nous exposons les œuvres d’artistes Warli ainsi que les « Magical Scripts » des Hill Korwa.

L’Art warli
La tribu Warli est une « petite » tribu d’un million d’habitant environ. Les Warli sont animistes mais intègrent dieux et traditions hindous dans leur panthéon. Les Warli du Maharastra que nous avons rencontrés habitent dans des villages traditionnels disséminés autour de la ville de Dahanu du district de Thane. Les peintures murales dont la tradition remonte à plus de 3000 ans avant notre ère, ressemblent aux peintures rupestres que l’on trouve à Bhimbethka dans le Madhya Pradesh.
« Loin d’être figé, cet art très vivant intègre la nouveauté. Tout ce qui a chamboulé la vie bien réglée des Warlis, notamment l’univers urbain, la technologie, le train, les voitures…se raconte dans la peinture en interaction avec les thèmes traditionnels ». Nous dit Michéle Panhelleux dans « l’art ancestral des Warlis, aborigènes de l’Inde ».
Les artistes exposés: Jivya Soma Mashe, Kishor Mashe, Reena Umbersad Valvi, Anil Vangarh, Shantaram Tumbada.

Les « Magical Scripts » des Hill Korwa
La tribu Hill Korwa vit dans le Chattisgarh. La tribu entière serait aujourd’hui en voie de disparition. Longtemps chasseurs, les Korwas des collines furent priés de devenir cultivateurs, puis travailleurs itinérants, quand leurs forêts furent déboisées. Passionné de cultures tribales, Swaminathan, le directeur du musée de Bhopal, partit en expédition chez les Hill Korwas en 1983. La barrière de la langue se brisa quand il leur proposa de faire des dessins. Tous se mirent à dessiner sans aucune hésitation et lui remirent des œuvres aux caractères calligraphiques étonnants …pour des hommes qui ne savaient ni lire ni écrire. Enchanté par ces dessins, Swaminathan, considère qu’ils ont, en plus du mérite esthétique, une signification magique. Il expose « The magical script » au musée du Bharat Bhavan. Ils ont depuis été exposés à la galerie du Jour à Paris, au Drawing Center à New York….
Akhilesh Verma et sa femme Anu nous ont confié des œuvres qu’ils ont eux-mêmes acquis auprès des Hill Korwa.