Artistes singuliers de la Galerie Anders hus

L'Art singulier est relié à une vaste mouvance « post-Art brut », que l'on a pu désigner également de différentes façons ; par exemple sous les noms d'« Art en marge », « Art Outsider », « Art cru », «Création franche » ou encore « Art hors-les-normes ». Dès 1971, un architecte, Alain Bourbonnais, monte sa propre collection d'artistes marginaux. Il rencontre Dubuffet la même année et décide alors d'ouvrir son propre espace, l'Atelier Jacob, en 1972. Deux nouveaux termes sont créés : l'art « hors-les-normes » puis « singulier ».
L'Art singulier connaitra la notoriété dès 1978 grâce à la grande exposition organisée par Bourbonnais et Michel Ragon, Suzanne Pagé, et Michel Thévoz : Les Singuliers de l'Art au Musée d'art moderne de la ville de Paris du 19 janvier au 5 mars 1978 . La Collection Bourbonnais s'est installée définitivement à Dicy en 1983 sous le nom de La Fabuloserie. l'Art brut et les arts singuliers ont ouvert leurs portes en France, notamment en 1989 au Musée de la Création Franche à Bègles.

La galerie Anders hus qui se passionne depuis longtemps pour les artistes tribaux de l’Inde accroche pendant les 2 mois qui viennent des artistes Singuliers, d’horizons divers.
Œuvres sur papier, originales, …créations passionnantes.
Jacques Soisson proche de Dubuffet, professeur d’art pour les déficients mentaux, se rapproche du cubisme… Le danois Claus Bojesen crée à Copenhague un groupement d’art singulier avec Jacques Soisson … ä Bégles on trouve Claudine Goux et Gildas Baudry…à Paris le jeune artiste Lenny Mathé et ses monstres. Les outsiders de la cote ouest des Etats-Unis, Steven Liu et John Patrick McKenzie…Les artistes tribaux du Chattisgharh : les Hill Korwas nous interrogent sur leurs écritures magiques… La déesse Kala de Laure Verniére a été réalisée à Shantiniketan dans l’ombre de Tagore…

Facebook