27 rue Charlot - 75003 Paris - M° Filles du Calv.
Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 19h,
samedi de 11h à 19h (dimanche sur RDV)

Téléphone : 01 42 72 00 49
E-mail : contact@andershus.fr
CERAMIQUE DANOISE de Peder Rasmussen

Article trouvé sur l’internet par la galerie scandinave (Danemark et Suède) :

Galerie Anders Hus
27 Rue Charlot
75003 Paris
France


Extraits de l’Article de Peder Rasmussen, pour la Revue Céramique & Verre N°134 janvier/février 2004.
A l’occasion de l’exposition « céramiques contemporaines danoises »à la Maison du Danemark du 4 février au 14 mars 2004.


Le Danemark présente une longue tradition de l’art de la céramique, reconnue internationalement.
Les artistes danois se sont inspirés du reste du monde, tandis que chez eux, opportunités d’expositions, revues spécialisées, collectionneurs engagés leur ont permis d’appréhender leur travail sur le long terme.
Le domaine de la céramique, au Danemark est une scène où les professionnels sont constamment mis à l’épreuve par les créateurs, qui ont contribué à maintenir le champ d’action vivant.

Depuis le 18 éme s. la céramique danoise s’est divisée entre les grands manufacturiers : Manufacture royale de porcelaines de Copenhague (1775), Bing& Grondahl( 1853), et d’innombrables poteries, installées sur tout le territoire.

En 1880 un groupe d’artistes inspirés par Rome, découvre le potentiel décoratif de la céramique ; c’est la variante danoise de l’Art Nouveau: « Skonvirke ». Thorvald Bindesboll (1846/1908) est de loin le plus célèbre représentant de cette époque,
Hermann Kähler (1846/1917) reprend alors la célèbre poterie de Naestved ; K.H. Restrup qui s’est formé à Sévres et à l’Académie Julien, en devient le directeur artistique. Ils affinent les techniques. On a déjà bien distincts, les amoureux du matériau, qui le laissent exister par lui-même, de l’autre, les créateurs qui ne se laissent pas dominer par la matière.
L’artiste J.F.Willumsen inspiré, pendant son séjour en France par Gauguin, crée à partir de 1897 de purs chefs d’œuvres en grés et fayence. Il entre chez B&G comme chef de fille du nouveau mouvement, Les pièces monumentales, radicales et riches en imageries sont parmi les belles jamais faites au Danemark. .
Les petites fabriques ne survivent plus, restent les 3 principales, dont Kähler à Nestvaed., qui devient la plus créative au début du 20éme s.
Sur Bornholm, riche d’argiles de toutes sortes, il y a abondance de petites et grandes poteries. Hjorth en est la plus connue, principalement pour le grès.
Bornholm qui fourmille encore d’ateliers de potiers est toujours le foyer des descendants actifs de la famille Hjorth.

Article trouvé sur l’internet par :

Galerie Anders Hus
27 Rue Charlot
75003 Paris
France

> Document à télécharger


<< Retour